04 95 10 83 16 24/24h 7/7j

Le GR 20 Sud a l'aveugle

Au mois d’août dernier, l’accompagnateur en montagne Pascal Costa en partenariat avec l’Agence Corsica Natura, a accompagné Paul, un jeune non voyant de 18 ans sur le GR20. Deux mois après ce séjour, nous décidons de revenir en détails sur cette aventure sur le GR20, en présence de Pascal …

“Un GR20 sud bouclé avec Paul, jeune de 18 ans non voyant !! Une semaine magique, pleine d’émotions, de partage et de solidarité.. Expérience unique, aussi bien pour lui que pour moi, très physique avec de très longues étapes, mais au combien gratifiant de l’avoir mené au bout.. Un grand bravo à Paul et à ses parents!!.”

Pascal, tu travailles en randonnée avec Corsica Natura depuis maintenant 4 ans, peux-tu nous dire les raisons du choix de ce métier ?

J’étais en reconversion professionnelle et je voulais joindre l’utile à l’agréable parce que la montagne a toujours été une passion pour moi.

J’ai fait ma première sortie en randonnée à l’âge de 15 ans sur le lac de Nino où je suis tombé amoureux de cet environnement. Je me suis alors lancé le challenge de faire tous les lacs de Corse. J’ai à présent découvert tous ces superbes lacs.

Cette passion est pour la montagne remontée à un moment où j’ai eu l’opportunité de passer mon diplôme.

Pourquoi as-tu insisté pour encadrer Paul ?

Il s’agit là d’un vrai challenge. Je voulais voir si c’était possible de le faire avec une personne non voyante. Humainement, cela présageait une expérience magnifique et professionnellement, c’est très enrichissant.

Le GR20 est très difficile, d’autant plus avec un client non voyant… Comment as-tu fait pour sécuriser cette randonnée ?

Tout simplement, durant les 90 kilomètres de ce périple, j’ai tenu Paul par le bras en le guidant physiquement, ou en le tenant par le sac à dos dans les passages plus étroits et les descentes. Je lui décrivais toutes les difficultés à venir au fur et à mesure de la progression.

Un élément difficile et même éprouvant est qu’il faut en permanence avoir des yeux pour deux; c’est à dire que je devais non seulement anticiper les pas de Paul mais aussi assurer mes propres pas afin de ne pas me mettre en difficulté moi même.

Il était important de lui faire constamment une description du terrain et des obstacles…

Pour un non voyant, le moindre caillou devient un obstacle; J’étais donc hors sentier en permanence afin de lui assurer la meilleure place pour qu’il ai plus d’aisance pour marcher.
Le GR 20 Sud à l
Paul, assisté de Pascal sur les crêtes de Bacinellu,qui randonnent en Corse à plus de 2000 mètres. Une concentration extrême pour l’athlète aveugle mais aussi pour le guide.

Y’a t-il des éléments relatifs à ton encadrement habituel que tu as dû remettre en question spécialement pour ce séjour ?

J’ai dû tout remettre en question ! Toutes mes habitudes ont été considérablement changées. Les temps de marche de la randonnée étaient beaucoup plus longs. Bien qu’il ait une très bonne condition physique, sa condition compliquait tout. Mais Paul et ses parents sont extraordinaires, ils ont deux fils handicapés. Toute cette famille est très sportive et ne se prive pas malgré le handicap des enfants.

Ils partent ensemble partout où ils peuvent. “Paul fait parti du Pôle Français Handisport et il est champion français d’athlétisme de demi-fond en 800 et 400 mètres ! ” Me confie Pascal admiratif.

Plus à l’aise en montée ou sur le plat, nous étions beaucoup plus lents en descente évidemment. Par exemple, Alors que j’ai l’habitude de donner des explications en marchant, là je ne pouvais pas me le permettre au risque que Paul trébuche au moindre obstacle non annoncé. Je suis quelqu’un qui parle beaucoup et qui donne beaucoup d’informations en permanence et cela a été très différent pour moi.

La priorité du séjour était la sécurité de Paul, il a donc fallu s’adapter.

J’ai mis de côté mon propre confort au profit de sa réussite, de manière plus marquée qu’avec d’autres randonneurs.

Cette proximité avec Paul, un handicap pour le reste du groupe ?

Les autres membres du groupe faisaient partie de la famille de Paul, tout le monde était là spécialement pour être avec lui et vivre une expérience en famille et entre amis.

Sa famille prévoyait l’éventualité d’abandonner en cas de problème. Ils savaient qu’à tout moment l’aventure pouvait s’arrêter et donc ce n’était un problème pour personne d’avoir Paul dans l’équipe, bien au contraire. Paul quant à lui a toujours été serein et n’envisageait même pas l’abandon. Il m’a voué une confiance absolue, tout comme ses parents. Dans ces circonstances, chaque arrivée à la fin d’une étape était vécue comme une victoire.

Pourrais-tu décrire le relationnel entre Paul et toi tout au long de ce séjour ? Et avec sa famille ?

On est devenus un vrai binôme. Je n’avais plus seulement le rôle d’accompagnateur, je suis devenu ses yeux, un prolongement de son corps.

La proximité avec Paul a fait qu’on s’est entendus de suite. C’est évident lorsqu’on est en permanence épaulé par quelqu’un. Paul est par ailleurs un jeune très agréable à vivre et à accompagner. Je ne l’ai jamais entendu se plaindre. Bien au contraire, je devais moi même l’inciter à s’arrêter lorsque je décelais de la fatigue chez lui.

Quant à sa famille, ils étaient tous adorables, ils m’ont continuellement remercié et nous nous sommes mutuellement encouragés. A chaque arrivée au refuge le soir, c’était une victoire pour nous tous !

Paul et moi nous étions donné trois challenges:

- Arriver au bout de l’aventure
- Qu’il ne tombe jamais, même pas sur les fesses
- Que l’on fasse ensemble, le sommet du Monte Renosu

Et vous pensez bien qu’on l’a fait !
Le GR 20 Sud à l
Paul, en compagnie de Pascal, accompagnateur en montagne Corsica Natura au sommet du Monte Renoso, 2352 mètres d’Alt., la fin du GR20 Sud

Et si tu devais recommencer ?

Sans hésitation, à une seule condition: prendre une semaine de repos après l’encadrement. En réalité, ce séjour a été très éprouvant physiquement. Le lendemain, j’ai enchaîné avec un GR20 intégrale avec un autre groupe. Cela a été très dur la première semaine à cause de la fatigue accumulée.

Un dernier mot sur cette expérience ? Sur ton métier et sa place en Corse ?

Une expérience très enrichissante professionnellement car c’est très rare de pouvoir encadrer ce genre de challenge. C’est incroyable de donner ce genre de chance à un jeune qui ne rêve que de vivre pleinement. Effectuer son métier dans ces conditions est très gratifiant.

En ce qui concerne la place de mon métier en Corse, nous avons un terrain de jeu extraordinaire qui malheureusement n’est exploité que sur le GR20 alors que l’ensemble du territoire est magnifique et qu’il y a beaucoup d’autres choses à voir en dehors du tracé habituel du GR20 et qui sont bien souvent plus jolies. Chez Corsica Natura, nous proposons des séjours qui vont dans ce sens comme “l’Altra strada” et “le GR20 et sommets” ces séjours sont de vraies perles ! On y suit le GR20 en parallèle ou bien par des variantes qui n’ont rien à envier au fameux GR officiel et bien sûr, on gravit des sommets emblématiques !

Y a t-il d’autres challenges dans ton métier que tu aimerais relever ? Je crois savoir que tu pars en voyage bientôt, tu peux nous en parler ? Qu’attends-tu de cette aventure ?

En effet, je pars au Népal pendant 40 jours avec ma compagne, je veux découvrir d’autres cultures, un autre peuple, avec ses richesses et sa simplicité de vie. Nous voulons voir d’autres paysages et nous approcher au plus près du toit du monde. Rien n’est prévu en terme de planning, on verra sur place au fil du voyage et des rencontres. Il faut parfois se laisser guider par ses envies et ne surtout pas se mettre de pression sur le temps. On se laissera le temps de découvrir.

Et s’il faut passer trois jours dans des petits villages pour mieux visiter les vallées alentours, on le fera sans se poser de questions.

Découvrir les derniers articles

2018-02-13

Nouveau site internet - Interview JP PADOVANI

Corsica Natura mise sur la nouveauté en vous proposant une nouvelle version de son site internet. Découvrez en d'avantage sur l'histoire de cette entreprise avec l'un de ses dirigeants historique.

En savoir plus
2018-02-07

Un week-end en montagne pour se retrouver…

Après avoir randonner et accompagner de nombreux passionnés ou amateurs, sur les plus belles randonnées en Corse.
Et également effectuer des séjours de randonnées du GR20 au littoral en passant par les Mare a Mare et bien d’autres, l’équipe Corsica Natura, quasi complète, s’est réunie ... En savoir plus
2015-12-08

Retour sur le Salon des blogueurs de Voyages en Corse

Il s’agit avant tout de professionnels ou d’amateurs qui relatent leur expérience lors de leurs voyages. Les premiers sont les blogs professionnels des sociétés ayant un lien direct avec le tourisme, et les seconds qui sont tenus par des amateurs passionnés par les voyages. Ces ... En savoir plus