04 95 10 83 16 24/24h 7/7j

Jour 1 : Conca - Col de Bavella

Départ a 250m d'altitude du village de Conca. Étape montante, avec des changements de végétations progressifs. Nous sommes d'abord dans le vrai maquis Corse,(celui des bandits d’antan), qui se mélange par la suite aux pins maritimes et enfin aux pins «Lariccio» emblématiques de la Corse. Nous traverserons le site du beau petit refuge de Paliri apres avoir passé les cols d'Usciolu,du «Sordu», du Monte Bracciutu et les ruines de Capeddu. C'est ensuite la Bocca Finosa qui marquera notre périple avec une petite descente appréciée, vu quelles sont très rares dans cette première étape. Pour ensuite arriver au gîte de Bavella.
Dénivelé +1600 m
Dénivelé -610 m
Distance17,4 km
Durée marche6h30
Héberg.Gîte
Assist. Bagageoui
Plus de photos Découvrir la carte intéractive

Jour 2 : Col de Bavella - Bergeries de Croci

Nous entrons maintenant dans le vif du sujet, une vraie étape de montagne, avec un départ matinal, à 1200m D'altitude, dans une vraie végétation alpine, mais jamais aussi dense que celui du jour avant. Ce sont les arbres qui ont pris le dessus. Nous allons traverser les fameuses «Aiguilles de Bavella», merveille de la nature, en passant par la variante Alpine qui va nous offrir des panoramas a couper le souffle. Au point haut de la variante (col du Pargulu à 1660m), nous entamerons notre première véritable descente technique pour arriver au croisement du GR20 que nous retrouverons une partie de la journée. C'est un beau chemin en relative courbe de niveau qui va nous emmener dans un premier temps au bergeries d'Asinao et un moment après au refuge d'Asinao a 1530m. De la, notre deuxième grosse montée de la journée pour atteindre le sommet le plus haut de la Corse du Sud, l'Incudine à 2130m d'altitude. Nous serons a nouveau sur une variante Alpine que nous suivrons jusqu'au ruisseau du Forcinchesi et sa magnifique passerelle. Il ne nous restera plus qu'à dérouler sur des chemins faciles mais dans des paysages grandiose du plateau du Coscione au milieu des cochons et des chevaux en libertés pour rejoindre la bergerie de Croce.
Dénivelé +1393 m
Dénivelé -1077 m
Distance14,3 km
Durée marche7h30
Héberg.Gîte
Assist. Bagageoui
Plus de photos Découvrir la carte intéractive

Jour 3 : Bergeries de Croci - Col de Verde

Attention, longue journée, entièrement sur le GR20, essentiellement sur les crêtes, ou les paysages les uns plus beaux que les autres défilent sans arrêts et souvent sans nous laisser le temps de réaliser. Départ très tôt de 1550m en descente, traversée magique de l'autre partie du Coscione puis l'on commence a monter sur les crêtes. Nous traverserons ensuite la longue arrête des statues a une altitude moyenne de 1800m.(là, des rochers aux formes inédites et variées laisserons libre court à votre imagination pour fantasmer sur ce qu'ils  représentent). Âpres une petite halte  réparatrice au refuge d'Usciolu (1760m), nous attaquerons un très gros morceau, avec d’incessantes bosses et gros dénivelés avec le point haut a 2050m(Punta a Cappella), suivis de descentes très techniques. Bien-sûr r toujours dans des paysages grandioses ou la mer d'un coté et la vallée du Taravo de l'autre nous font des clins d’oeils constants et insistants. Le refuge de Prati (1830m), sera le bienvenu pour récupérer un peu, avant d'attaquer la très longue descente qui nous emmènera au gîte du col de Verde(1290m), point final de notre grosse journée riche en émotions visuelles et physiques.
Dénivelé +1710 m
Dénivelé -1805 m
Distance31 km
Durée marche8h30
Héberg.Gîte
Assist. Bagageoui
Plus de photos Découvrir la carte intéractive

Jour 4 : Col de Verde - Vizzavona

C'est d'une route, que nous démarrons cette étape montagnarde qui va nous faire passer au plus haut sommet du GR20 Sud, le Renoso à 2350m. Mais aussi nous faire traverser des endroits sublimes comme les Pozzi de Bastelica ou les Pinzi Corbini pour rejoindre Vizzavona ou nous passerons sous la pointe de l'Oriente(2100m). Pour cela faire, nous allons êtres une grande partie de la journée en dehors du GR20, pour votre plus grand bonheur, car en restant uniquement sur le tracé Rouge et Blanc vous ne verriez pas toutes les merveilles que je vous ai énumérées ci dessus et ci dessous. C'est cela l'avantage de randonner avec un accompagnateur, vous découvrez des spots incroyables dont nous avons le secret. Pendant cette belle journée, nous pourront aussi voir un important nombre de lacs et «laquet» dont le grand lac de Bastani, mais aussi son demi frère le lac de Nielluccio, et avant cela les 2 petits lacs de Rina. Nous passerons aussi au dessus du lac de Vitalaca, et seront a moment donné a la même hauteur que le lac de Bracca, mais sur le versant opposé. Nous ferons aussi un passage au gite de Cappanelle à 1590m (qui est aussi une station de ski), qui est un passage incontournable sur le GR20 par l’accueil et la gentillesse de l'équipe qui le gère été comme hiver quand la neige arrive.
Dénivelé +1335 m
Dénivelé -1462 m
Distance31 km
Durée marche7h
Héberg.Gîte
Assist. Bagageoui
Plus de photos Découvrir la carte intéractive

Jour 5 : Vizzavona - Grottelle

C'est parti pour la partie Nord et ses dénivelés impressionnants. De plus pour pouvoir retrouver notre sac suiveur, la distance aussi est là. Nous sommes maintenant dans le minéral, avec montées et descentes qui n’arrêtent plus de se succéder, on l'on ne pourra pas souvent trottiner, car marcher vite est déjà largement éprouvant. Heureusement le spectacle est toujours là, et jamais le même, on pense pour ceux qui ont déjà fait des treks que l'on va retrouver a répétition des «Spots» qui se ressemblent, et bien non! Chaque jour apporte sa nouveauté, et c'est cela la magie du GR20. Alors, départ à 1100m, montée, montée, montée.... au col de Muratello (2150m), grosse descente jusqu'au refuge de l'Onda(1430m), puis variante Alpine avec de belle bosses et nous passerons ensuite au refuge de Pietra Piana(1840m), l'un des premiers refuges installés sur le GR20. C'est ensuite, a partir du col de Muzzella(2200m), ou nous pourrons admirer le lac Rinoso, que nous entamerons notre dernière descente de la journée, en quittant le GR20, dans un environnement minéral bien spécifique avec d'immenses dalles naturelles d'une beauté exceptionnelle. Arrivée aux bergeries de Grottelle dans la vallée de la Restonica(1370m).
Dénivelé +2163 m
Dénivelé -1950 m
Distance23 km
Durée marche11h30
Héberg.Tente
Assist. Bagageoui
Plus de photos Découvrir la carte intéractive

Jour 6 : Grotelle - Col de Verghio

L'une, si ce n'est la plus belle étape du GR20. Parmi les 4 plus beaux lacs de Corse dans la même journée. Et en plus on vas les approcher de très prêt, ce qui n'est pas le cas en ne suivant que le rouge et blanc.(merci l'accompagnateur). Une première partie très technique, mais tant mieux, il y a tellement de choses a voir, cela permet d'apprécier ce que la nature a façonner pour nous les hommes. Nous allons dans un premier temps longer le lac de Melo (1711m), pour ensuite approcher le lac de Capitello(1930m), et nous engager dans la montée sauvage qui nous mènera a la brèche de Goria(2150m). De là, la vue magique que nous aurons sur le lac éponyme(1850m), risque pour les plus sensibles de vous tirer une petite larme. Nous sommes toujours hors GR20 depuis le départ de l'étape, et nous devrions être très tranquille au niveau fréquentation, car uniquement les initiés avec un bon pied montagnard empruntent ces chemins parallèles. Loin de la foule et encore plus beau !!! Vous n'allez pas oublier ce séjour de si tôt. C'est ensuite la descente vers le plateau du Campotile(1530m), avec chevaux, vaches et même parfois cochons en liberté. Juste au dessus, c'est la bergerie de Vaccaghja qui nous ramène 100 ans en arrière. «ici le temps s'est arrêté», nous rappelle un panneau écrit en langue Corse. Et c'est vrai. Nous avons maintenant rejoint le GR20, et une de ses parties les plus fréquentées par le fait que nous allons rejoindre le lac de Nino(1750m), haut lieu de la randonnée en Corse, parce que le ratio beauté/accessibilité est un des meilleurs que l'on peut trouver sur l’île. Nous sommes et pour le reste de la journée sur un terrain beaucoup plus facile qui nous permettra de nous dégourdir un peu les jambes et de faire chauffer un peu les cuissots. Arrivée au Gîte de Vergio(1400m) après avoir sauté quelques bosses et surtout empreinté un long chemin de ronde ou il est facile de courir.
Dénivelé +1315 m
Dénivelé -1276 m
Distance24 km
Durée marche8h30
Héberg.Gîte
Assist. Bagageoui
Plus de photos Découvrir la carte intéractive

Jour 7 : Col de Verghio - Calasima

C'est en quelque sorte la journée de récupération avant le final en apothéose. Mais en aucun cas une journée au rabais. Départ a 1400m, direction les surprenantes bergeries des Radule. Posées dans un environnement plus que minéral. Ensuite direction le refuge de Ciuttulu di i Mori (1990m), en passant devant de magnifiques piscines naturelles qui jalonnent notre parcourt enchanteur. C'est le plus haut refuge de Corse, posé juste sous la Paglia Orba (2525m), définie par beaucoup de montagnards avertis comme la plus belle montagne de l’Île. Nous n'iront pas au sommet de cette beauté, car il faut un minimum d'équipement que nous ne transportons pas dans notre dynamique trail. C'est ensuite la très technique descente de Foggiale que nous aborderons le sourire au lèvres par beau temps, mais les fesses serrées en cas de pluie. (ça se fait quand même, mais pas question de courir ou de faire les malins dans cette descente qui nous offre une vue imprenable sur la vallée du Niolu et le barrage de Calacuccia). Nous rejoindrons bien plus bas le village de Calasima,(1100m) ou une navette nous emmèneras a notre lieu de bivouac. Donc petite journée, mais qui peut être très riche en émotions.
Transfert20 min
Dénivelé +869 m
Dénivelé -826 m
Distance20 km
Durée marche8h30
Héberg.Gîte
Assist. Bagageoui
Plus de photos Découvrir la carte intéractive

Jour 8 : Calasima - Ascu Stagnu

La navette nous ramène a notre arrêt de marche du jour avant et nous reprenons une toute petite partie du sentier qui va rapidement bifurquer vers les bergeries de Ballone(1450m), ou nous retrouvons le GR20 et ensuite le refuge de Tighiettu(1680m). C'est a partir de la que le nouveau tracé rouge et blanc(qui remplace l'ancien qui traversait le Cirque de la Solitude), va nous emmener vers le Monte Cinto, point culminant de la Corse. Véritable étape Alpine, avec des vues hallucinantes, constamment dans du minéral, du dénivelés copieux, et régulièrement des prises avec l'aide de nos mains a la montée. Les mouflons ne sont jamais loin dans cette étape, mais ils sautent systématiquement les crêtes dés que des groupes commencent a circuler. C'est a Bocca Crucetta (2450m) que nous ferons déjà une belle pose, profitant de la vue plongeante sur le lac du Cinto qui est 200m plus bas. On continu l'ascension jusqu'à la pointe des Éboulis(2600m), et la nous bifurquons pour rejoindre le Monte Cinto(2707m). Pour cela, nous devons sortir du GR20, et prendre un sentier très Alpin, avec montées et descentes dans les rochers, pour éviter les crêtes qui sont impraticables en randonnées. Le retour jusqu'au GR20 se fera par le même sentier. C'est donc de 2600m que nous attaquons la plus longue  descente non stop du Gr20, (1200m de D-). Technique, très caillouteuse par portion, dans des décors sublimes, enivrante, inoubliable. Là, vous en aurez pris plein la vue. Nuit au gîte du Haut Asco(1420m).
Transfert20 min
Dénivelé +1666 m
Dénivelé -1337 m
Distance14,5 km
Durée marche9h30
Héberg.Gîte
Assist. Bagageoui
Plus de photos Découvrir la carte intéractive

Jour 9 : Ascu Stagnu - Calenzana

Et voilà la dernière part du gâteau. Et pas la plus petite, on vas même frôler l'indigestion. 3 étapes du GR20 normal en une journée avec 2800m de D-. C'est là, que vous n'allez pas regretter d’être partis du Sud, sinon c'était en montée qu'il fallait les faire. Mais on peut tout donner, demain c'est fini... Aller, d'entrée un petit 600m D+ jusqu'à Bocca Stagnu, puis col de la Muvrella (2000m), et juste dessous, le petit lac éponyme. Nous apercevons déjà Calvi au loin, mais le chemin est encore long. C'est un vallon escarpé qui nous emmène vers le cirque de Bonifato, jusqu'à la fameuse passerelle de Spasimata(1200m), ou la pause photo est indispensable. Dix minutes après nous sommes au refuge de Carrozzu(1300m), et après un petit coucou au gardien, nous reprenons l’ascension. C'est le vallon d'après que nous prenons, mais cette fois en montée. Même type de sentier, avec la végétation qui se raréfie avec l'altitude, et inversement. C'est une alternance de montées et descentes longues et techniques qui font le charme et la difficulté de cette longue étape (en durée, plus qu'en kilométrage). Nos pérégrinations Alpines sur les «Montagnes Russes» de la Corse vont finir par nous emmener au dernier refuge de montagne de notre séjour, Ortu di u Piobbu(1600m). A partir de là, la journée n'est plus la même. On sait maintenant que les montées sont terminées, et que Calenzana est a 3 ou 4 heure d'efforts «en descente». Du coup, des ailes vont nous pousser, et c'est en «volant» que nous arriverons au périple de cette aventure hors du commun qui vous laissera des souvenirs inoubliables. C'est autour d'un bon repas après un long apéritif bien mérité que vous allez commencer a réaliser que..... VOUS L'AVEZ FAIT !!!!! YEEES.
Dénivelé +1825 m
Dénivelé -2971 m
Distance22 km
Durée marche11h30
Héberg.Gîte
Assist. Bagageoui
Plus de photos Découvrir la carte intéractive

Jour 10 : Calenzana - Dispersion

Transfert20 min
Assist. Bagageoui
Plus de photos